Poulet aux chicons

Une première entrée très bonne malgré un conflit sur le temps passé au grill. À mon avis, l’idéal est de couper des tranches de mozzarella très fines pour permettre une fonte rapide à la cuisson et éviter de brûler la décoration. Les cromesquis à la sauce tomate ont suivi pour la seconde entrée. Sorte de beignets de volaille et champignons, ils se chargent de caler les estomacs gourmands.

Crostini à la mozzarella

Cromesquis de volaille

Un plat principal que l’on commence tout doucement à maîtriser. Le poulet est cuit en cocote et lié au dernier moment à la crème et au jaune d’œuf. Pierre, le magicien du caramel, nous a sorti de son chapeau un succulent poulet tendre accompagné d’une sauce juste comme il se doit. Pour ce qui est des chicons, je dois avouer que l’aspect rebutant est une petite merveille en bouche.

Poulet aux chicons

Contrairement à la fiche du cours, ce n’est pas un bavarois aux fraises et oranges. Bien qu’on trouve déjà des fraises dans les supermarchés ce n’est pas vraiment la saison (à partir de mai). Ici, le bavarois est composé de quatre saveurs différentes: vanille, orange, framboise et Pisang. Le contraste des couleurs est discret et se laisse manger sans résistance.

Bavarois aux quatre saveurs

Bavarois

Décoration de table

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans recettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s